Des journalistes formés pour la prévention et lutte contre l’extrémisme violent au Sahel

0
198

L’USAID à travers le projet Partenariat pour la Paix (P4P) et le Réseau des journalistes pour l’humanitaires et le développement durable au Tchad (RJHDT) ont organisé un atelier de formation à l’intention des journalistes des différents organes de presse sur le thème : « L’apport des médias dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent » du 4 au 5 février 2019 à l’Hôtel La Résidence de N’Djamena.

Cette formation et échanges avec les journalistes entre dans la perspective de la complexité du thème et des sensibilités culturelles, religieuses et politiques que les médias tchadiens peinent à couvrir. Cet atelier vise à accroître la connaissance des participants en matière de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent. Deux jours durant, plusieurs thématiques ont été partagés avec les participants à travers des travaux de groupe.

Publicité Inet

Selon le vice-président du RJHDT, Boudina David, la question de l’Extrémisme violent est une préoccupation de l’heure, au regard de l’actualité dans nos pays sahéliens. « L’extrémisme violent et la radicalisation dont les conséquences ne font l’ombre d’aucun doute, sont au fil du temps des obstacles au développement, voire à la survie de nos pays. La réponse à ce problème majeur ne saurait être du seul ressort du gouvernement, moins encore d’une entité quelconque. Elle doit-être collective et ne doit laisser personne indifférent. A ce titre, les journalistes sont appelés à jouer un rôle central. Car, les leaders d’opinions par excellence, les Hommes de plume doivent questionner leur compréhension et leur façon de faire au quotidien pour donner à leur tour la bonne information à la population afin que celle-ci soit à même d’être suffisamment outillée. C’est à ce prix que la prise de conscience sera au rendez-vous », a-t-il clarifié.

Pour le Directeur Pays, Partenariat pour la Paix (P4P), Brahim Mamadou, après cette formation, une plateforme (Observatoire) regroupant tous les participants sera créée pour mener à bien la mission de la prévention et lutte contre l’extrémisme qui sera à la longue jumelé à d’autres observatoires des pays comme la Mauritanie, le Niger, le Nigeria et le Burkina Faso.

A la fin de cette formation, des recommandations et remerciements ont adressé à l’endroit des organisateurs entre autres : multiplier ce genre de formation à l’intention des hommes et femmes des Médias, inciter une synergie d’action des médias dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et doter l’observatoire des journalistes en équipements de système d’information pour leur permettre de mener à bien son objectif.

Les participants ont exprimé une vive reconnaissance à l’Expert-Consultant, Abdoulaye Mamadou Bah d’avoir effectué le déplacement de la Mauritanie à N’Djamena pour partager son expérience avec les journalistes tchadiens.

DJIMNAYEL NGARLENAN

 

Toumai

Leave a Reply