Guerre de succession au sein de PDI

0
369

Le parti pour la démocratie et de l’indépendance intégrale (PDI) a tenu une conférence de presse ce jeudi 17 janvier 2019 à la maison des médias du Tchad pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur la question de la propriété dudit parti qui divise les filles du président fondateur, feu Beassemda Djebaret Julien avec les membres du bureau exécutif fédéral afin de préparer les élections qui se pointent à l’horizon.

Tout est parti sur la question de succession à la tête du parti après le décès du président fondateur, feu Beassemda Djebaret Julien en avril 2018. Depuis la tenue des congrès les 03 et 04 Août 2018 à Moundou, la torsion brûle toujours entre la fille du défunt, Lydie Beassemda et les membres du bureau exécutif fédéral du PDI. Partis pour des élections à ce congrès de Moundou, les protagonistes sortiront de ce congrès sans avoir organisé des élections. Pour cause, Lydie Beassemda, la fille du feu Beassemda Djebaret Julien revendique la propriété du parti. Chose que les membres du Bureau exécutif fédéral ne cautionnent pas.
Selon le Chargé de l’orientation, de l’organisation et de la communication du PDI, le député Mbaidessemel Dionadji au moment où le présidium et le secrétariat général du PDI attendent pour remettre les actes juridiques assortis du congrès à qui de droit, respectivement le procès verbal et le rapport circonstanciel, Lydie Beassemda a contourné le rapporteur et le secrétaire pour produire elle-même son procès-verbal, son rapport circonstanciel et son compte rendu à travers des menaces pour les faire signer par certains membres.
Pour les membres du bureau exécutif fédéral, Lydie Beassemda à trompé la vigilance des autorités du ministère de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale par des faux papiers pour obtenir un récépissé de déclaration de modification à la Direction d’un parti politique régie par l’ordonnance n° 020/PR/2018 du 07 juin 2018 et enregistré le 31 octobre 2018 dans le registre des partis politiques et signé le 02 novembre de la même année.
Le Chargé de l’orientation, de l’organisation et de la communication du PDI, le député Mbaidessemel Dionadji souligne que malgré que le juge a exigé depuis le 07 janvier dernier au secrétariat général du gouvernement chargé de contentieux administratif, de présenter les documents légaux du PDI qui ont permis l’obtention de ce récépissé, celui-ci tarde à fournir ces documents demandés.
Pour lui, la présidence fédérale du PDI ne pourrait qu’assurer que par le Vice-président M. Ngarndiguina Jérémie jusqu’au prochain congrès ordinaire selon l’article 29 du règlement intérieur du parti. « Tous les actes pris par Lydie Beassemda au nom du parti doivent être annulés systématiquement ». Avant d’appeler les militantes et militants d’être soudés pour affronter les élections à venir.
Rappelons que le Parti pour la Démocratie et l’indépendance Intégrale du Tchad est créé le 31 octobre 2011.

Publicité Inet
Toumai

Leave a Reply