SANTE : l’OPDAS s’inquiète de la prise en charge pédiatrique (18%)

0
293

L’organisation des premières dames d’Afrique conte le SIDA (OPDAS) a organisé une journée « naitre libre pour briller » « free to shine » sur la question de la prise en charge pédiatrique de VIH au Tchad. Une journée qui vise à présenter la situation de la prise en charge pédiatrique du VIH dans les dix communes de la ville de N’Djamena et informez le public sur la campagne « naitre libre pour briller ».

La campagne « Free to shine » ou « Naitre libre pour briller » a été lancée en novembre 2018 sous le slogan mettre fin aux nouvelles infections du VIH chez les enfants en Afrique d’ici 2030 et garder les mères en bonne santé.

Publicité Inet

Après avoir mené des campagnes de sensibilisation et de dépistage dans les dix arrondissements de N’Djamena, il ressort que seulement 18% des enfants infectés bénéficient de la prise en charge pédiatrique du VIH. Cette couverture est très basse par rapport aux adultes qui est de 47,2%.  Pour tant, selon le secrétaire exécutif national adjoint du conseil national de lutte contre le sida (CNLS), Dr Abbas Moustapha, la prévalence nationale est de 1,6%. Dr Abbas a aussi noter que même la prophylaxie des femmes enceintes recevant les ARV pour la PTME est de 70,3% mais chez les nouveau-nés elle est de 23%.

Ces faibles taux sont dues aux faibles offres de services en matière de dépistage, d’identification, des difficultés d’accès au diagnostic précoces des enfants infectés, faible intégration de la prise en charge pédiatrique dans les services de prise en charge des adultes, le poids des facteurs socioculturels limitant l’accès à la prévention aux soins et traitement de l’infection à VIH pédiatrique.

Pour faire face à toutes ces difficultés, l’OPDAS compte avec l’appui des communautés, de ses partenaires Unicef, CNLS et autres par des actions vigoureuses afin de mettre fin au sida chez les enfants.

Pour le point focal de l’OPDAS/Tchad, Mme Odjimbeye Ngrambatinan Karmelle l’implication des autorités communales dans cette lutte est très nécessaires car elles sont toujours proches des populations et peuvent influencer rapidement pour une bonne sensibilisation au dépistage de VIH dans les carrés et quartiers.

Il faut noter que l’expression « Free Shine » « Naitre libre pour briller » est une initiative inspirée par les progrès et les engagements pris sur le continent africain afin de mettre terme aux nouvelles infections à VIH chez les enfants et les adolescents et maintenir les mères en bonne santé. Elle a été lancée en janvier 2018 à Addis-Abeba en Ethiopie par l’organisation des Premières d’Afriques contre le Sida avec l’Union Africaine en marge de la 30ème session ordinaire de l’UA.

La « Fre to Shine » s’appuie sur les progrès en engageant le gouvernement, les leaders et les organisations au niveau local dans le but de faire avancer l’accès aux dépistages et aux traitements au VIH.

 

Toumai

Leave a Reply