SENAFET : Dépistages gratuits du diabète et de l’hypertension artérielle

0
223

Les femmes de l’Hôpital de la Renaissance ont organisées une journée porte ouverte, hier 05 mars 2019. Cette journée est marquée par les visites guidées et de dépistages gratuits du diabète et de l’hypertension artérielle suivie d’une causerie-débat.

En prélude des activités marquant la semaine nationale de la femme, les femmes de l’Hôpital de la Renaissance ne sont pas du reste. Elles se sont organisées pour célébrer cette semaine par la sensibilisation de la population pour une meilleure santé. Tôt le matin, les gens se sont mobilisés pour faire les dépistages sur les maux qui gangrènent la société tchadienne. Ces examens consistent à vérifier les taux de glycémie (pour le diabète) et l’hypertension pour la tension, suivie des consultations du Docteur.

Publicité Inet

Une causerie-débat sur l’apport de la femme tchadienne dans la prévention des maladies non transmissibles : maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, affections respiratoires chroniques, cancers, diabètes, etc a marqué cette journée.

Les maladies non transmissibles (MNT) sont également appelées maladies chroniques, ce sont des maladies qui ne se transmettent pas d’une personne à l’autre. Elles sont de longue durée et évoluent en général lentement. Il y a quatre principaux types de ces maladies : les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques et le diabète.

Après les explications sur les données épidémiologiques, les conséquences, les facteurs de risque et la contribution de la femme tchadienne face à la prévention des MNT, le conférencier Dr Nadji Adjim Ferdinand, directeur médical de l’hôpital a ressorti dans sa conclusion trois aspects. D’abord, prévenir les MNT (c’est-à-dire tout en protégeant l’environnement, en fournissant à la famille une alimentation équilibrée et en luttant contre l’alcoolisme, le tabagisme et la sédentarité). Ensuite, mieux prendre en charge (en aidant ceux qui sont déjà malades à bien observer les prescriptions médicales c’est-à-dire observation du médicament, mesures alimentaires adaptées et exercice physique adapté) et enfin, mieux gérer les descendants (mesures renforcées en cas d’antécédent de MNT chez les parents).

Toumai

Leave a Reply