SENAFET EDITION 2019 : Ce qu’on doit retenir…

0
229

Depuis le 1er au jeudi 7 mars, date retenue pour la Semaine nationale de la femme tchadienne (SENAFET) et le 8 mars pour la journée internationale de la femme (JIF), l’on se demande dans les couloirs des bureaux, institutions et administrations, si les femmes tchadiennes allaient relever le défi de cet important jour (8mars). Important face aux nombreux maux qui minent leur développement et à travers des thèmes aussi vastes que dubitatifs, en considération des exigences.

Aussi exigeant la demande de la femme tchadienne pour cette édition 2019, est que ce jour soit férié, chômé et payé dans toutes les administrations publiques avec la loi de la 4ème République.

Publicité Inet

Mais, en se misant sur le thème international de la journée internationale de la femme « Egalité pour ligne de pensée des constructions intelligentes, le changement par l’innovation », et pour le ministère de la femme, de la protection de la petite enfance et de la solidarité en collaboration avec les partenaires au développement qui place la SENAFET édition 2019 sous le thème « Femmes et défis de la 4ème République ». Ceci, avec au total cinq (5) sous thèmes qui avoisinent dans la même pensée des défis à l’autonomisation des femmes, alors quelles seront les résolutions légitimes pour promouvoir une bonne autonomie de gestion à la femme tchadienne.

Pourrait-on trouver aussi juste et logique quant à l’aboutissement de ces défis ? Quelle stratégie nationale en matière de genre et développement faudrait-il adopter ou disposer ? Est-ce que ces femmes tchadiennes seront-elles suffisamment représentées dans les instances de prises de décisions ? Les activités ne se résumeront par que sur l’organisation des manifestations socioculturelles et touristiques (foire, danses, musique, art et exposition et ventes, miss SENAFET…) Est-ce que les femmes dans les zones ruraux sont suffisamment conviées, sensibilisées face à leur destin et au défi de l’heure à cette fête commémorative ?

Autant de questions qui va de la revalorisation de l’organisation de la SENAFET et justement au changement vis-à-vis à la demande de la femme tchadienne à cette occasion.

 

Toumai

Leave a Reply