UNFPA – TCHAD : OUVERTURE DE L’ATELIER PLAN D’ACTION DES COMMUNICATEURS TRADITIONNELS DU TCHAD

0
134

Six mois après la conférence régionale sur la « culture, communication et dividende démographique », qui s’est tenue à Conakry en Guinée, le fonds des nations unies pour la population (UNFA) ouvre un atelier dénommé « plan d’action des communicateurs traditionnels du Tchad » ce matin 23 novembre 2018 à l’hôtel la résidence de N’Djamena.

Les sept pays représentés en Mai dernier à Conakry se sont engagés fermement à agir pour la capture de dividende démographique dans leurs pays respectifs et à mettre en œuvre les idées partagées au cours de cette conférence régionale dont cet atelier en est le répondant. Ce plan d’action pour la période de 2018 – 2020 a pour objectifs le changement social et comportemental en vue de réduire la mortalité maternelle, les besoins non satisfaits en planification familiale, les pratiques néfastes, y compris les violences basées sur le genre.

Publicité Inet

En effet, ces objectifs sont en parfaite cohérence avec les orientations du plan stratégique 2018 – 2021 de l’UNFPA – Tchad, qui, a décidé avec l’appui du ministère du développement touristique, de la culture et de l’artisanat ainsi que les communicateurs traditionnels à initier cet atelier pour donner un plus à ce secteur.

Le représentant adjoint de l’UNFPA, M. Judicaël Elidje, incite les participants à cet atelier ainsi que les communicateurs traditionnels de s’unir pour la cause commune : « vous avez un grand rôle à jouer dans la capture du dividende démographique…. à initier le changement démographique de ce pays, améliorer la santé des populations tchadiennes, investir dans l’éducation des enfants, garçons et filles et favoriser la mise en œuvre des politiques économiques et de bonne gouvernance ».

Après avoir situé le rôle des communicateurs traditionnels, Judicaël a rassuré la disponibilité des moyens à atteindre les obligations pour qu’il y ait : zéro besoins non satisfaits en termes de planification familiale, zéro décès maternels et zéro pratiques néfastes, violences basées sur le genre y compris les mariages d’enfants, les mutilations génitales féminines ou excision et les violences sexistes.

Allaramadji Innocent

Toumai

Leave a Reply